Presentation en Français

Traduite par « constitution », politeia est le mot employé par Aristote pour désigner la communauté politique guidée pour le bien commun. C'est dont il s'agit l'éducation démocratique − une proposition pour les écoles, les coopératives et les associations pour que elles s’organisent comme communautés d'apprentissage, où les jeunes et les adultes peuvent développer, ensembles et dans sa plénitude, leurs talents et leurs passions et, ainsi, trouver sa singularité.

Politeia (poli toiles) signifie aussi que la connaissance est faite par une multiplicité de réseaux.

Créée dans 2006, la Politeia est un Incubateur de Pratiques Démocratiques, qui a l'éducation comme pratique transversale, son objectif est la démocratisation de la vie, dans leurs multiples dimensions.



À propos de l'éducation démocratique



L'autonomie est en vogue dans le discours pédagogique. Mais quand et comme il commence l’expérience de l'autonomie?



L'autonomie est la capacité d'une personne ou d'une communauté de prendre les décisions qui la touchent, en construisant connaissance propre de la réalité, en créant leurs propres règles, en reflétant sur les conséquences de leurs actions et en supposant des responsabilités. Or, il n'y a pas d’autre manière de se rendre autonome qui non par l'expérience même de la démocratie. L'étudiant seulement peut atteindre l'autonomie si peu à peu il a l'occasion de prendre les décisions qui le touchent. Quand on pense à le petit enfant, on se rapporte à des décisions plus personnelles et concrètes (ce qu'il habillera, ce qu’il mangera et combien, ce que il jouera et avec qui, etc). L’enfant le plus grand et le jeune, d'autre part, ont les capacités de participer de la gestion scolaire et de construire à leurs plans d'étude, en organisant le temps dévoué à chaque sujet et en se guidant pour leurs sujets préférés, toujours sous les soins des éducateurs. L'autonomie des étudiants est possible si les éducateurs non seulement l'ont par objectif, comme eux-mêmes la vivent intensément dans la construction théorique et pratique de sa conception pédagogique et du travail collectif.



La première école démocratique est apparue en 1852, quand Tolstoi a créé sa Iasnaia Poliana. Mais le mouvement a gagné force à partir des décennies de 1960 et 1970, inspiré par deux importants critiques de l'éducation connvencional: Alexander Sutherland Neill (1888-1973) et Ivan Illich (1926-2002). Ce sont des écoles et des expériences d'éducation non-formelles qui cherchent la construction d'une communauté horizontale et solidaire à partir de l'autogestion administrative et pédagogique par des éducateurs, des étudiants et, dans quelques cas, des parents. Jusqu’à peu temps, les écoles démocratiques sont restées dans un relatif isolement. En 1989, une organisation appelée AERO (Alternative Education Resource Organization,) a été créée avec les suivants objectifs: construire un réseau d'écoles et d‘autres expériences éducatives, échanger des expériences et des informations et fortifier la lutte des écoles menacées d’être fermées par des mesures autoritaires des gouvernements conservateurs. En 1993, AERO a été une des responsables par la fondation de la IDEC (International Democratic Education Conference), une conférence internationale d'écoles qui arrive tous les ans.



En développant des expériences très diverses, la pluralité est la principale caractéristique de ce mouvement. Ce sont des écoles publiques, privées ou communautaires que se auto-définissent démocratiques, en ayant pratiques, références théoriques et principes semblables. Dans le mouvement existe un effort politique systématique pour ne pas définir de critères de participation des expériences dans le réseau, parce que les chemins de l’autonomie sont multiples.


Criada por: helena1815 pontos . última modificação em: Domingo 07 de Dezembro, 2008 12:02:39 BRT por helena1815 pontos .

R. Dona Germaine Burchard, 511 (11) 3803-9805 secretaria@politeia.org.br